top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

6 couleurs à bannir de votre chambre à coucher




Les couleurs ont des pouvoirs. Le pouvoir de nous apaiser, de faire tourner la tête ou de nous accabler. Tout naturellement, certaines teintes sont donc à éviter dans certaines pièces comme l'explique Keith Recker, autrice d'un livre sur la question, Deep Color: The Shades That Shape Our Souls. « La salle de bains et la chambre, par exemple, sont les espaces les plus intimes de nos maisons. Il faut faire très attention. »


Vous avez beau adorer une teinte, elle ne sera pas forcément adaptée à votre chambre. Votre sommeil a besoin de tranquillité. Exit le jaune et le orange flashy : les couleurs trop vives sont à bannir. Idem pour les tons trop ternes. Un gris brumeux, par exemple, pourrait avoir un effet très négatif sur votre humeur.


AD a fait appel à des experts et à des architectes d'intérieur pour séparer le bon grain de l'ivraie : ils vous dévoilent ci-dessous les teintes à éviter, et vous expliquent celles qu'il faut privilégier.


1. Les gris sombres



« On a souvent envie de rester sous la couette quand il fait gris dehors. Cette teinte n'est pas très positive. Elle ne vous donnera jamais envie de sauter du lit », explique Tash Bradley, experte en couleurs et directrice de la décoration intérieure de Lick, une entreprise de peinture et de papier peint.


Si elle déconseille d'utiliser du gris, elle précise que toutes ses déclinaisons ne sont pas à proscrire dans la chambre. Les gris avec des nuances bleues ou rosées peuvent adoucir un intérieur et donner à une pièce un côté éthéré. De manière générale, Tash Bradley recommande de privilégier les teintes qui ont un effet positif sur votre humeur et dans lesquelles vous vous sentez à l'aise. Elle suggère aussi de s'inspirer de sa garde-robe et de choisir des couleurs qui vous vont bien.


2. Le bleu électrique et autres teintes néon



Les couleurs néon flashy, comme le bleu électrique, fonctionnent bien dans un hôtel, un restaurant ou dans une galerie, mais elles sont beaucoup trop fortes pour une chambre. Nicole Hirsch, de Nicole Hirsch Interiors à Wellesley, explique qu'elle aime utiliser ces teintes « avec parcimonie dans d'autres pièces, voire dans des chambres d'enfants ».


Les couleurs flashy excitent trop les sens. Elles sont adaptées pour une chambre d'adolescents ou un dortoir universitaire, mais elles sont à bannir dès que vous entrez dans la vie d'adulte. Trouvez des teintes faisant écho avec vos envies de sérénité.


3. Le rose bonbon et autres couleurs saturées



Sean Adams, auteur de The Designer's Dictionary of Color, conseille d'opter pour des couleurs peu saturées : « Si vous aimez une teinte, descendez de quelques tons et optez pour une version plus douce. Oui, c'est contre-intuitif de faire ça, mais c'est essentiel, surtout si vous voulez peindre des murs. Une couleur devient digeste quand vous descendez de quelques tons. »


Keith Recker estime quant à lui que certaines couleurs saturées sont propices à la chambre. « Ce sont les teintes saturées du côté chaud du spectre qui posent problème car elles envoient beaucoup trop de stimuli au cerveau. »


4. Le jaune et le orange



Tash Bradley évite d'utiliser du orange dans les chambres bien qu'elle soit très attachée à cette couleur. « Imaginez une pièce entière peinte en jaune ou en orange ! C'est trop ! », martèle-t-elle, avant de recommander d'utiliser ces couleurs par petites touches, par exemple sur une porte ou sur des coussins.


« Le orange évoque l'optimisme et l'énergie. J'aurais du mal à m'endormir dans une pièce avec une couleur qui attire autant l'attention », ajoute l'architecte d'intérieur Sherrell Neal de Sherrell Design Studio à Houston.


5. Le rouge et le violet vif



Diana Vreeland, ancienne rédactrice en chef de Vogue, avait du rouge cramoisi dans tout son appartement, mais avait refusé d'en mettre dans sa chambre. Et pour cause : les rouges saturés et le pourpre vif sont à proscrire si vous voulez d'une chambre-havre de paix. Comme l'explique April Gandy, fondatrice et designeuse principale d'Alluring Designs Chicago, « la chambre est un sanctuaire ». Elle conseille ainsi d'utiliser des couleurs neutres dans cette pièce et ajoute que des petites touches de couleur vive sont bienvenues.


La décoratrice Amy Pigliacampo, d'Amy Pigliacampo Interiors, déclare quant à elle que les rouges « ont des propriétés énergisantes » et que « ce qui n'est pas idéal dans une pièce dédiée à la détente et au repos ». Elle recommande d'employer des tons sombres : « Ils donneront à votre pièce un côté sophistiqué. »


Elle souligne en revanche que si le repos dans la chambre n'est pas votre priorité, le rouge peut être intéressant. « Pour certaines personnes, la chambre est avant tout un espace lié au sexe et à la sensualité. Un rouge feu est approprié si vous avez des draps motif guépard », s'amuse Keith Recker.


6. Le brun et les couleurs trop terreuses



Si les chambres beiges restent très prisées, Sean Adams trouve que les teintes marron, olive et sables sont « déprimantes et difficiles ». Si vous tenez absolument à avoir des tons terreux dans votre chambre, explique-t-il, il faut les équilibrer avec d'autres couleurs ou opter pour du taupe. Il recommande alors les peintures des collections Terra de Sherwin-Williams, la Threshold Taupe ou la Shiitake.



Article publié initialement dans AD US

Par Bridget Reed Morawski

7 vues0 commentaire
  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page