top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

Ces 8 tendances domineront nos intérieurs en 2024, selon les professionnels



Les résultats du sondage annuel de 1stDibs auprès des designers sont tombés. Voici ce qui sera à la mode en 2024.

C’est devenu une tradition annuelle, et 2024 ne fera pas exception à la règle. Chaque automne, le site de vente en ligne 1stDibs – une référence en matière de trouvailles vintage, allant des buffets Louis XVI aux consoles Ettore Sottsass – s’adresse aux designers et aux professionnels de l’industrie pour les interroger sur l’avenir. Et les résultats de la septième enquête sont enfin tombés.


Plus de 600 designers du monde entier ont répondu à l’appel pour donner leur avis sur les tendances intérieures de 2024. « Il est intéressant de voir les changements esthétiques anticipés par les designers et les architectes d’intérieur, ces amis perspicaces qui nous montrent la voie à suivre en matière de style et de goût », se félicite Anthony Barzilay Freund, directeur des beaux-arts et de la rédaction chez 1stDibs. L’expert nous explique en détail à quoi ressemblera le paysage dans l’année à venir.




Le marron chocolat a le vent en poupe


En ce qui concerne les couleurs qui, selon les designers, domineront en 2024, il semble que le marron chocolat fasse fondre les cœurs : par rapport à l’année dernière, cette teinte sulfureuse est passée de la 6e à la 3e place des couleurs préférées, avec 21 % des personnes interrogées qui l’envisagent comme la teinte de la nouvelle année. Les tons terreux comme l’orange brûlé et la moutarde ne sont pas loin derrière.


Un glissement vers le bleu


Dans la famille des bleus, la teinte « œuf de merle » monte en flèche, atteignant presque les sommets du cobalt : 24 % des designers préfèrent le premier ; un peu moins de 25 % préfèrent le second. Tous deux se classent légèrement au-dessus du bleu marine, qui est la nuance préférée de 23 % des professionnels.


La nature s’invite en ville.


Selon l’enquête, le vert poursuivra son règne pluriannuel dans les intérieurs de 2024. « Pendant la pandémie, les gens ont commencé à incorporer dans leurs intérieurs des éléments apaisants évoquant la nature », note Barzilay Freund. Et cette tendance ne se limite pas à la couleur : les motifs floraux et végétaux seront également très appréciés en 2024.




« C’est en nous enveloppant dans ce type d’environnement verdoyant que la couleur verte résonne », explique-t-il. Au cours des trois dernières années, c’est l’émeraude qui a remporté la palme. Pour 2024, cependant, il a été supplanté par le vert sauge, 26 % contre 23 %. « Nous n’avons pas nécessairement besoin de l’éclat d’un joyau dans notre vie, poursuit l’expert. Nous voulons simplement de la douceur, ce qui s’inscrit dans cet amour des nouveaux tons neutres. Le vert sauge est un peu plus intemporel. »


La texture mène la danse


En ce qui concerne les matériaux et finitions, le badigeon de chaux se positionne en tête des choix des designers interrogés. « Il est plus doux et plus enveloppant », explique Barzilay Freund. La céramique/terre cuite arrive en deuxième position avec 21 %, tandis que le bois blond recueille 19 % des suffrages.




Les courbes et les motifs ont la part belle


L’année 2024 sera celle des courbes : un tiers des professionnels interrogés font l’éloge des meubles de forme irrégulière (32 %). Et des motifs : 29 % des designers prévoient que les papiers peints à motifs resteront populaires. (Un quart des personnes interrogées s’attend même à voir ces papiers peints installés sur les plafonds au cours de la nouvelle année.)


Les designers misent sur des références au modernisme Mid-Century et au modernisme scandinave pour l’année à venir ; ils adopteront également le minimalisme et le maximalisme. Chacun de ces mouvements a obtenu plus de 30 % des votes pour 2024.


Les icônes du design, toujours indétrônables


Bien que leur popularité ait légèrement baissé depuis 2021, les chaises Eames, les canapés Serpentine et les chaises Wishbone sont toujours en tête de liste, suivis par les chaises Barcelona, les canapés De Sede Snake et les sièges Scarpa Soriana, qui suscitent un intérêt croissant. Dans le domaine de l’éclairage, les suspensions et les lustres en verre de Murano, les lampes Noguchi et les luminaires d’Ingo Maurer figurent parmi les produits les plus attendus pour la nouvelle année.


Le numérique est mort, vive le physique !


Les designers se disent à la fois prudents et optimistes quant à l’avenir. Les trois quarts des personnes interrogées estiment que les budgets et la hausse des prix dus à l’inflation auront un impact significatif sur les projets. 91 % d’entre eux se refusent à utiliser l’IA dans leur travail, et 75 % s’attendent à ce que cette réticence se poursuive en 2024. Enfin, 67 % des répondants affirment que le boom supposé des NFT et de l’art numérique a en fait été un fiasco, avec peu d’impact sur le marché dynamique de l’art abstrait, contemporain et moderne.




Storage Wars


Cette préférence pour les supports physiques se reflétera également dans les rangements : les designers recommandent particulièrement les garde-robes (57 %) et les bibliothèques (40 %). Le stockage à l’ancienne d’objets physiques n’est peut-être pas l’idée la plus novatrice en matière de design, mais c’est une idée durable. « Ce fameux monde virtuel qui nourrit tous les fantasmes, je ne l’imagine pas arriver un jour. Mais il y a un moyen d’en être sûr : revenez l’année prochaine, nous verrons où nous en sommes ! » estime Barzilay Freund.


Ce qu’on laisse derrière nous

  • Les teintes tape-à-l’œil comme le rouge vif, le jaune néon et l’orange vif semblent toutes être sur la sellette, n’étant privilégiées que par 5 % des designers. L’engouement pour la lavande a également diminué de moitié d’une année sur l’autre.

  • Les accessoires bon marché et « marrants », comme les tapis à carreaux, ont perdu plus de la moitié de leur popularité depuis l’année dernière. Les boules disco et les enseignes au néon font également partie des éléments les moins susceptibles d’être mis en valeur. Barzilay Freund est catégorique sur le sujet : « Ce look dormcore était plus un gag qu’autre chose. Il ne s’agit pas d’un engagement sérieux en faveur d’une esthétique. Son heure de gloire est passée. »

  • Les formes géométriques ont perdu 18 % de leur popularité depuis l’année dernière.

  • Seul 1 % des designers s’attend à ce que le vichy soit populaire en 2024.

  • Bien que les fleurs et les plantes prospéreront en 2024, les motifs papillon et insecte semblent en voie d’extinction : 16 % des répondants avaient prédit que ces styles domineraient en 2022 et 2023, alors que seulement 4 % les prévoient pour la nouvelle année.

  • Les thèmes rustiques comme le cottagecore et les styles rétrogrades comme le néoclassique ne sont plus en vogue, 20 % ou moins les identifiant comme devant rester en 2024.


Par Jesse Dorris,

Article initialement publié dans AD PRO.


6 vues0 commentaire

Comments


  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page