top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

Finance : le FMI conclut avec le Sénégal un accord de financement de 1,526 milliards de dollards US


Les autorités sénégalaises et les services du Fmi sont parvenus à un accord sur les politiques économiques et financières qui pourraient être soutenues par un accord de financement au titre du Mécanisme élargi de crédit (Mec) et de la Facilité élargie de crédit (Fec) d’un montant de 1,526 milliard de dollars américains, combinés à la Facilité pour la résilience et la durabilité (Frd) d’un montant de 327,1 millions de dollars américains.


«Les priorités politiques dans le cadre du programme Mec/Fec portent sur la réduction des vulnérabilités de la dette à travers une diminution du déficit budgétaire, le renforcement de la gouvernance financière et du dispositif anti-blanchiment des capitaux et de lutte contre le financement du terrorisme, et la mise en œuvre de réformes pour une croissance plus inclusive et plus riche en emplois », lit-on dans le communiqué de presse. Selon la même source, la Frd soutiendra les objectifs d'atténuation du changement climatique du Sénégal, accélérera l'adaptation du pays au changement climatique et soutiendra les travaux visant à intégrer les considérations relatives au changement climatique dans le processus budgétaire.


La mission du Fmi dirigée par Edward Gemayel, a séjourné à Dakar du 27 avril au 11 mai 2023. A l'issue de la mission, M. Gemayel a confié que l'accord Mec/Fec soutiendra les efforts déployés par les autorités pour préserver la viabilité de la dette et reconstituer les marges de manœuvre budgétaires.


«À cet égard, les autorités ont réitéré leur engagement à ramener le déficit budgétaire à 3 % du Pib d'ici 2025. Pour atteindre un tel objectif, il faudra mobiliser davantage de recettes, notamment en rationalisant les exonérations fiscales et en supprimant progressivement les subventions à l’énergie qui sont régressives et élevées. Parmi les autres priorités politiques du Mec/Fec figurent le renforcement de la gouvernance financière et l’amélioration du dispositif anti-blanchiment des capitaux et de la lutte contre le financement du terrorisme (Aml/Cft), et la mise en œuvre de réformes pour une croissance plus inclusive et plus riche en emplois, à travers le renforcement des filets de sécurité sociale, la promotion de l'égalité des sexes et l’amélioration de l'environnement des entreprises », a déclaré M. Gemayel.


Il a ajouté que les réformes soutenues par la Frd aideront le Sénégal à atteindre ses engagements en matière de Contribution déterminée nationale (Cdn) dans le cadre de l'Accord de Paris de 2015.


Par Adou FAYE, Lejecos

2 vues0 commentaire

Comments


  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page