top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

Petits espaces : les idées d'architectes pour oublier (définitivement) le canapé-lit




Bien que pratique et souvent plébiscité dans les petites surfaces, le canapé-lit s'efface désormais derrière des solutions astucieuses, livrées par les décorateurs et les architectes d'intérieur. Tour d'horizon en quelques idées.


Surélever et séparer la partie nuit dans 25 m²


Situé à l’emplacement d’un ancien couvent, ce petit appartement de la Butte Montmartre est très lumineux, bien que situé au deuxième étage. Les architectes simplifient le plan très compartimenté en regroupant les pièces d’eau et en plaçant la cuisine dans la pièce principale afin de créer un véritable espace de vie. L'appartement étant mono orienté, la chambre est installée en second jour derrière une grande baie vitrée afin de bénéficier de la lumière des deux fenêtres du salon. La chambre est surélevée afin de marquer l’espace et d’avoir un peu de hauteur pour ne rien manquer de la vue apaisante sur l’extérieur. Un coffre est créé sous le lit pour gagner en rangements.


Un lit d’appoint dépliable intégré au mur


Cet appartement traversant dont les nombreuses fenêtres offrent des reflets et des jeux de vues sur le parc des Buttes-Chaumont était trop cloisonné, il devait être revu afin de libérer de l’espace. « Le propriétaire, trentenaire, souhaitait privilégier la pièce de vie, confient Noa Peer et Flore Raimbault, les architectes fondatrices de OUI. Vivant seul, il voulait recevoir sa famille avec la possibilité de leur offrir un vrai lit et non un canapé convertible. Personne aux goûts minimalistes, il recherchait principalement un grand living et une certaine flexibilité dans l’organisation des pièces. » Côté salon, traité en dalles de parquet clair, un lit coulissant intégré sous l’estrade de la chambre vient s’ouvrir, de même qu’une petite banquette-meuble bas qui fait office de chevet et peut courir sous la fenêtre, trahissant le haut degré de fonctionnalité des aménagements conçus par OUI.


Un lit mural escamotable dans 16 m²


Seize mètres carrés, c’est bien peu pour loger toutes les fonctionnalités d’un petit studio. Pour cela, les architectes confrontent la géométrie courbe du plan existant aux lignes droites des trois meubles principaux réalisés sur mesure. L’espace de travail jouxte à sa droite une paroi menuisée à la fois bibliothèque, rangements et lit mural escamotable que l’on peut ouvrir ou fermer en fonction de l'heure de la journée et peut servir d’assise de bureau lorsqu’il est ouvert. C’est la pièce-maîtresse du projet, avec son dressing qui forme la tête de lit et ses modules permettant de ranger couette et vêtements. Le lit déplié n’empêche pas de travailler au bureau, ce qui limite les manipulations contraignantes… et reflète une bonne connaissance de la vie étudiante.


Un meuble pour loger un lit ouvert dans 13 m²


« Ce petit projet, c’est un pied-à-terre à Paris, rue des Pyrénées. Les propriétaires, un couple et leur petite fille de 3 ans, souhaitaient un endroit pour passer des week-ends et de courtes vacances à Paris », confie l'architecte Nicolas Payet de l’agence Marn Déco. La contrainte principale est la surface : 13 mètres carrés. Afin d’éviter le classique canapé-lit, un meuble sur mesure loge un lit ouvert en permanence, garni de coussins, mi-vaste canapé de détente mi-daybed. Glissé au tiers vers le mur dans la journée, pour libérer l’espace, son cadre se tire le soir afin d’obtenir un vrai couchage pour deux.


Par Nicolas Milon, AD Magazine




6 vues0 commentaire

Comentários


  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page