top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

Maison & Déco : 10 tendances qui ne survivront pas à 2024



Découvrez notre sélection des meubles, des couleurs et des styles que nous nous ferons une joie d’abandonner en cette nouvelle année.


Voici arrivée la saison tant attendue des récapitulatifs et prédictions des modes à venir en matière d'aménagement intérieur, les classements des meilleurs comme des pires décorations et de ce qui sera in et définitivement out pour l’année à venir. Même si les listes des tendances passées sont celles qu’on adore détester (vous concevez votre espace pour vous, pas en fonction des autres ou pour répondre aux diktats), il est indéniable que certains styles connaissent un pic de popularité tandis que d’autres chutent inexorablement.

Mais ne vous méprenez pas : si vous craquez encore pour une des tendances répertoriées ci-dessous, nous ne cherchons en aucun cas à vous en détourner. C'est à vous de décider ce que vous laisserez de côté en 2023 et ce qui prendra une place nouvelle dans votre intérieur au cours des mois à venir. Les tendances vont et viennent, mais les meubles dans lesquels vous investissez vous dureront parfois toute une vie. Découvrez nos prédictions sur les tendances décoration qui sont les plus susceptibles de disparaître en 2024.


La manie de la dissimulation


Collectionneurs en tout genre, réjouissez-vous. Cette année fera la part belle aux bibelots, petits objets chéris et photos encadrées aux quatre coins de votre intérieur. Nous visons ici les étagères, les murs et même le réfrigérateur, n'importe quelle surface disponible. L’époque où vous planquiez vos souvenirs à l’abri des regards dans les fonds d’un tiroir est révolue. Nous nous éloignons des rangements dépouillés et du minimalisme scrupuleusement organisé pour embrasser des espaces qui favorisent l'évolution des collections et l’empilement de précieux objets qui nous mettent du baume au cœur. En quête d’inspiration ? Retrouvez notre visite de l’appartement du photographe Tyler Joe. Commencez 2024 en grande pompe, faites vivre ce qui dort dans vos armoires et renouez avec le cluttercore, la tendance à produire un fouillis maîtrisé.


Les grands espaces ouverts


Les détracteurs des espaces ouverts ont fait leurs débuts en 2020 mais cette année, leur croisade prend une tournure légèrement différente. De nombreux intérieurs présentés dans nos pages au cours des derniers mois ont un point commun : leur petite surface. Notre génération a-t-elle finalement décidé qu'elle n'avait pas besoin d’une maison gigantesque avec des pièces en plus sans grande utilité, ou la conjoncture nous incite-t-elle à nous contenter d’espaces restreints ? Si une belle superficie est un luxe appréciable, aménager un cocon douillet et multifonctionnel procure un réconfort certain. Bien sûr, c’est dans la cuisine que nous nous activons derrière les fourneaux (avec un superbe set Le Creuset) mais c’est également la pièce par excellence où se retrouver et partager des moments ensemble. Pourquoi notre salon ne pourrait-il pas être aménagé en salle de sport improvisée ? Qui réserve encore la chambre d’amis aux seuls invités de passage ? Même les jeunes parents adoptent ce nouvel état d’esprit. Qu’importe la superficie, le foyer est synonyme de confort et de repos.


Les beiges, greige et gris


On n’avait pas connu un tel attrait pour les couleurs chaudes et saturées depuis les années 1970. La preuve ? L’abandon des gris froids et des beiges timides, aujourd'hui omniprésents dans les styles minimalistes et les ambiances de corps de ferme, au profit de bruns riches et intenses. Les espaces entièrement blancs s’habillent de murs colorés, depuis le plafond jusqu’aux moulures, en passant par toutes les surfaces qu’il est possible de peindre. La tendance est au maximalisme sobre, parfaitement illustrée dans une maison Mid-Century d'Oakland conçue par Arthur's, l'agence multidisciplinaire de Nick Spain.


Les bords ondulés


Les meubles et objets ondulés — surtout les blob sofas ou canapés modulaires — ont explosé ces dernières années. Une de nos journalistes a même affirmé que la tendance n’allait probablement jamais s'essouffler. Nous sommes d’accord avec elle, mais remarquons que les détails festonnés, dont les rebords de meubles, prennent peu à peu l'ascendant au profit des lignes courbes plus classiques. Pourquoi ? Les formes et les courbes ont le vent en poupe, un peu comme les nœuds dans la mode. La preuve avec le meuble de salle de bains rouge cerise de l'artiste Andy Dixon à Silver Lake et l'étagère qui s'étend sur toute la longueur de la cuisine d'un appartement mexicain coloré.


Les tapis à motifs à poils longs


Nous aimons toujours autant les tapis tout poilus à motifs, mais ce sont les monochromes à poils ras qui vont décorer nos maisons en 2024. Jonathan Sanchez-Obias, propriétaire de l’agence Primaried, a opté pour un bleu nuit dans sa demeure de Miami, tandis que l'architecte et designer Martin Massé a choisi des tapis avec des teintes plus neutres, gris et crème. Vous voulez faire comme eux ? Jetez un œil sur les nouveaux tapis d'Armadillo ou de Nordic Knots. En 2024, les motifs audacieux quittent nos sols pour ne nicher sur nos murs et nos meubles.


Les damiers


Si le damier est et restera le motif de prédilection de la gen Z, la tendance est un peu en train de s'essouffler. Les plaids et les rayures, au contraire, gagnent du terrain et s’inscrivent dans le renouveau du style Old Money (« vieille fortune » ou « de bonne famille », en français), un style classique alliant luxe et discrétion. Les damiers ne sont pourtant pas totalement has-been : nous sommes toujours aussi fans de ceux qui ornent les tapis marocains, les salles de bains carrelées et ainsi que des intérieurs de celles et ceux qui ont célébré ce motif avant tout le monde, à l’instar de la journaliste Sydney Gore d'AD US.


Les plantes que vous n’arrivez pas à garder en vie


Exit les plantes trop complexes. Oui, je pense à cet olivier magnifique qui trône dans le salon de votre influenceur préféré mais dont vous savez pertinemment qu’il ne survivra pas chez vous. Ne l'achetez pas (oui, c’est évident, mais nous sommes encore nombreux à faire l’erreur) : c’est à la fois mauvais pour l'environnement, pour votre portefeuille et votre moral (si vous avez déjà tué un arbre et assisté à sa lente mort, vous savez de quoi je parle). L’année dernière, la journaliste India Roby listait déjà les tendances en matière de végétation à abandonner.


Les meubles inconfortables


Combien de personnes ont acheté en ligne un canapé très cher sans l’essayer et ont découvert qu'il n'était pas confortable ? Ils sont des milliers ! Ne tombez pas dans le panneau et répétez après moi : tout achat design doit allier forme et fonction. Être mal à l'aise dans sa propre maison est inacceptable. Vous cherchez un canapé alors que vous vivez dans une petite surface ? Voici 8 solutions créatives pour vous aider à faire le bon choix.


Succomber aux tendances


Certaines pièces de design sont irrésistibles : leur vision suscite immédiatement un désir d’achat. Qu’il s’agisse d’une imitation ou non, elles sont le signe vous suivez les tendances – pensez à la lampe champignon de Murano de 2019, au miroir Ultrafragola de 2020, au canapé Togo de 2021 et au canapé Camaleonda de 2022. Or voilà, non seulement les dérivés et les imitations sont à éviter pour des raisons évidentes (elles perdent immédiatement de leur valeur), mais généralement, les pièces dont vous êtes le plus fier sont celles que personne d'autre ne possède, à l’instar d’un canapé en denim. En un mot : cultivez votre singularité.


Trahir l’esprit du lieu


Vous habitez dans un immeuble moderne ? N’installez surtout pas de fausses moulures : combinez plutôt des meubles et objets d’époque et contemporains. Votre pièce est sombre ? Inutile d’essayer de la rendre plus lumineuse : peignez vos murs en couleur. En 2024, on écoute et on embrasse l’esprit des lieux. En d'autres termes, on arrête de faire semblant.



Article initialement publié sur AD US

Par Alyssa Clough

17 vues0 commentaire

Commenti


  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page