top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

Maison & Déco : 5 idées de dressing pour une chambre parentale



Avec pour ultime fonction l’organisation du rangement des vêtements et accessoires, le dressing d’une chambre parentale contribue au style et à l’ambiance de la pièce. Comme une suite d’hôtel, il est imaginé par les décorateurs, dans un agencement moderne dédié au confort et à l’esthétique.

Comment aménager son dressing dans une chambre parentale ?


Le dressing chic et tendance dans la chambre, serait-il un concept emprunté aux fastueux décors des grands hôtels et des boutiques de luxe ? Oui mais pas seulement… Là où l’exigence de confort pour les voyageurs et les clients prime, cet espace qui contient une ou deux garde-robes, est devenu au fil du temps, capital dans les appartements et maisons privées. Esthétique et fonctionnel, invisible et démonstratif dans le prolongement d’une chambre apaisante, il fait corps désormais avec tout type de projet résidentiel. Si dans certains grands espaces, le dressing de luxe, reste une pièce à part dédiée aux vêtements fétiches, le dressing pour la chambre parentale est le fruit d’une réflexion précise, réalisé sur mesure. En fonction des dimensions de la pièce, du lit, du mobilier et des accessoires, les décorateurs personnalisent le rangement selon les usages de chacun, selon le choix des couleurs et des matières de la chambre. Dans les petits espaces, lorsque le dressing de la chambre parentale est attenant à la salle de bains, l’agencement est imaginé au millimètre près, exploitant tous les recoins de l’’architecture existante.


Quelle surface faut-il pour un dressing conçu pour deux personnes ?


Pour composer le dressing d’une chambre parentale, en lien avec les dimensions de la pièce et selon l’encombrement de sa garde-robe, il faut compter au minimum une surface de 4 mètres carrés, et une profondeur de 60 centimètres. À l’intérieur, on divise son dressing en deux zones : l’une active, qui correspond à ce que l’on utilise le plus souvent, donc facilement accessible, la seconde dite passive, soit tout ce que l’on veut remiser (vêtements saisonniers, valises, sacs, chaussures…). On peut soit séparer le dressing par une cloison coulissante, un rideau plus ou moins léger, une baie vitrée, ou bien le fondre dans la décoration ambiante de la chambre parentale avec des façades de placards. Que ce soit sur une petite ou une grande surface, le dressing s’implante à des endroits parfois inattendus, sur un pan de mur, dans les recoins dits perdus, comme une soupente. Les solutions pour optimiser ces rangements sont nombreuses, en aménageant une ou plusieurs penderies superposées, un pan de mur qui habille une tête de lit, des étagères ou niches murales, des tiroirs, pour que chaque chose soit à portée de main. Si l’on opte pour un linéaire de placards fermés, qui permet de mettre vêtements et accessoires à l’abri de la poussière et de la lumière, les matières des façades comme le bois, les coloris des murs, les grands miroirs sont intégrés à la décoration de la chambre.

Répondant aux critères esthétiques bien précis, les architectes d’intérieur et les décorateurs font des propositions étonnantes qui valorisent le dressing, balayant ainsi l’aspect rébarbatif du rangement. En voici cinq, parmi les plus belles idées de dressing sur mesure.


Un dressing en bois all over



Conserver le cachet authentique de cet appartement à la modernité classique, dans un immeuble Art déco datant de 1936, tel a été le challenge de l’architecte polonaise Marta Chrapka de l’agence Colombe. Les agencements menuisés — boiseries, tête de lit jusqu’au dressing de la chambre parentale — sont habillés de teck, un bois sombre qui unit la fonction du rangement à l’existant. Les éléments d’origine, le parquet à chevrons, la belle hauteur sous plafond de 3,15 mètres, contribuent à insuffler une ambiance rétro délicieusement surannée à la chambre. La tête de lit est recouverte de tissu (Etro). Au-dessus, le tableau graphique abstrait est signé Henryk Płóciennik (1933-2020) et les appliques Flowerpot (Werner Panton).


Un dressing moderne et caméléon



En hommage au décorateur français Jean-Michel Franck (1895-1941), l’architecte Vincent Van Duysen a dessiné un linéaire de rangement pour la chambre principale de ce luxueux duplex au style Art déco, composé de lignes pures et de couleurs chaudes. Le style minimaliste de l’architecte belge est l’écrin d’œuvres d’art choisies par le propriétaire collectionneur ; dans le miroir on aperçoit un tableau de Georg Baselitz tandis que la chaise de bureau Alchemy de Rick Owens est le seul élément de mobilier avec le banc au bout du lit.


Des placards fermés qui ondulent



Dans cet appartement 1930, le linéaire de rangement suspendu tout en courbes adoucit le volume de la chambre et intègre en toute discrétion la garde-robe accessible grâce à de grandes portes. La tête de lit prolonge les contours arrondis de ce vaste dressing conçu sur mesure tandis qu’au sol, un cadre de terrazzo noir borde la moquette coloris blanc cassé d’un trait graphique. Au plafond, des spots chromés carrés (Astro Lighting) éclairent la partie dressing, et le miroir finalise la chambre avec salle de bains attenante.


Un dressing en bois brut conçu pour deux personnes



Le couple de décorateurs Gilles et Boissier à Biarritz cultive leur style et celui de la région, dans l’esprit cabane chic. La chambre principale attenante à la grande salle de bain en marbre, reprend les codes chers au duo : tons clairs, bois bruts, matières irrégulières (comme le tapis rappelant le sable). Les deux placards en planches de bois qui renferment les garde-robes respectives de chacun, sont séparés par un banc encastré, le tout réalisé sur mesure. Quelques œuvres d'art que le couple chérit, à l'image d'une lampe de l'artiste japonais Nakashima, complètent le décor chaleureux.


L’essence même du design



Cet appartement design à Naples joue avec le principe fondamental du rangement fonctionnel et contemporain. Doit-il être vu ou dissimulé ? L’architecte Alessandro Schetter du studio Primo Atelier répond à cette question en délimitant le périmètre de chaque zone par des placards à la fois opaques et translucides. La chambre principale est incluse dans ces panneaux où le dressing est visible ou non selon le rétro éclairage installé à l’intérieur des placards. Cet effet permet de donner plus de profondeur à l’espace avec des éléments technologiques inattendus, configuré dans un système précis.

Par Anne Swynghedauw, AD Magazine


5 vues0 commentaire

Comments


  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page