top of page
  • Photo du rédacteurBabacar Diallo

6 astuces pour optimiser l'espace d'un petit appartement


Entre les murs d'une petite surface, l'art de la dissimulation est un atout de taille pour gagner de la place. Dissimuler l'électroménager derrière un meuble sur mesure, utiliser la menuiserie de l'appartement pour cacher l'entrée de la salle de bains, créer un espace chambre derrière un voilage… Les architecte prodiguent leurs conseils.

Faire disparaître le réfrigérateur


« C’est un appartement réalisé de concert avec les architectes Juliette Boulard et Marc Mazères, qui officient à Barcelone et avec lesquels nous avons travaillé à la restructuration de l’appartement parental, confie l’architecte. À la suite de quoi est venu le projet d'aménagement de cette chambre de bonne vendue avec l’appartement principal », explique Julien Pradignac, fondateur d’atelier PA. Les architectes confrontent la géométrie courbe du plan existant aux lignes droites des trois meubles principaux réalisés sur mesure. Le premier, face à l’entrée, épouse la courbe de la cage d’escalier. Il loge la cuisine, pensée surtout comme un plan de travail sous lequel on a rangé les éléments classiques : réfrigérateur, petit ballon d’eau chaude, plaque de cuisson portable et évier qui disparaît une fois son couvercle adapté posé dessus.


Une salle de bains secrète


Une cheffe d’entreprise, résidant en province, a commandé à Pauline Lorenzi Boisrond la rénovation d'un petit appartement rue du Cherche-Midi. « Le bois est omniprésent dans la structure de l’immeuble, il s’est donc imposé pour donner du caractère à l’ensemble… et cacher sans cacher », explique l'architecte. Car, qui dit petit espace dit rangement de « tout ce que l’on a pas besoin de voir mais que l’on a besoin d’avoir ». Ici, ballon d’eau chaude, lave-linge, chauffage et même salle de bains s’effacent derrière les menuiseries à moulures et les portes dérobées dans un mélange de style raffiné et de charme délicat.


Miser sur des portes dérobées


« C’était un appartement vraiment dans son jus, pas forcément en mauvais état mais vieillot, avec une grosse cheminée très encombrante, confie Céline Boclaud, architecte fondatrice de Boclaud Architecture. Les architectes optent pour une cuisine la plus grande possible, quitte à minorer la salle de bains et les toilettes. Mais minorer ne veut pas dire cacher… Ils choisissent de les séparer, de leur conserver une taille raisonnable et de les incorporer dans une boîte menuisée en finition noyer qui intègre des parties vitrées pour apporter de la lumière – verre flûte dans la salle de bains, cannage en paille de riz pour préserver l’intimité dans les toilettes, cette dernière finition placée bien sûr entre deux vitrages. Ce bloc central se caractérise également par ses grands rangements dont les portes se confondent avec celles menant à la salle de bains, comme une entrée dérobée.


La salle de bains derrière une porte coulissante


Dans le quartier des Ternes, une chambre de bonne en très mauvais état est rénovée en studio pour étudiant par Eva Gourdon, de l’Atelier Leymarie Gourdon. L’architecte va tracer des perpendiculaires au deux murs latéraux – ce qui est toujours plus facile pour concevoir un aménagement – et obtenir un triangle dans le triangle dans lequel elle imagine un meuble-volume qui va structurer l’espace et lui donner toute sa personnalité. Dans ce grand volume entièrement réalisé en menuiserie plaqué chêne, prend place à gauche des grands dressings fermés toute hauteur et à droite la partie cuisine. Au fond, une porte coulissante mène à la salle de bains.


Créer une chambre cachée


Un appartement en très mauvais état lorsque Rebecca Bénichou, fondatrice de l’agence Batiik Studio, l’achète pour son propre usage. La chambre dont l’ouverture vitrée en rectangle tout simple permet de voir l’extérieur depuis le lit, avec des voilages qui viennent en protéger l’intimité sans enfermer. On les laisse ouverts pour faire entrer la lumière la journée, on les ferme le soir pour se créer un cocon… L’architecte ayant « une phobie des portes », la chambre est abordée de façon presque théâtrale avec une grande arche qui se ferme, là aussi, avec des rideaux. « Elle est comme une évidence pour créer une atmosphère estivale, entre Maroc, Sicile et Canaries… »


Dissimuler derrière des portes en cannage


Un appartement réalisé par l’agence Apolline Terrier compte de nombreuses soupentes, l’espace est visuellement dégagé en intégrant les rangements dans les parties basses du toit, permettant de créer des ouvertures et des perspectives, de jouer sur la lumière et les volumes. Afin de répondre au mobilier consciencieusement choisi et conservé par les propriétaires, des portes en chêne teinté foncé et cannage dissimulent, à gauche, des rangements accessibles depuis la salle bains, à droite, deux placards pour la chambre et, au milieu, la porte sous tenture menant à la salle de bains. Comme l’explique Apolline Terrier, « lorsqu’on ouvre la porte, on donne sur la salle de bains habillée de carreaux façon zellige et terrazzo, très minérale et très lumineuse. Cet enchaînement de matières fortes tout en contrastes donne envie de laisser la porte ouverte. »


Par Nicolas Milon, AD Magazine

10 vues0 commentaire

Kommentit


  • Facebook
  • Instagram
  • Gazouillement
  • Linkedin
bottom of page